nicolas et les artistes

À partir de la première moitié du XXe siècle, la Maison Nicolas, à l’initiative d’Étienne Nicolas, a tissé une relation florissante avec l’avant-garde.

1883-1945

Dransy de son vrai nom Jules Isnard est un affichiste Suisse. Il a été principalement actif durant la période moderne. 

Il est notamment connu pour l’affiche des vins Nicolas, des dragées Martial, des pâtes Lustucru. 

Après avoir créé notre emblématique Nectar en 1922, il repartit vers son pays natal sans laisser d’autre affiche portant sa signature. 

Il réapparut en 1930 où dans un article de Vendre intitulé « Nectar, Dransy et Félicité ». C’est à ce moment que Dransy créa Félicité.

1884-1934

Charles Martin est un dessinateur français aquarelliste et illustrateur qui a principalement travaillé pour la mode pendant les années 1912-1934. Influencé par le cubisme, son style est épuré et se caractérise par un trait précis, efficace et joyeux. Il réalisa pour Nicolas deux dépliants : l’un « Simplifions la vie » en 1929, l’autre, extrait de L’Art de boire « Le Service des vins doit être une symphonie ».

1892-1962

Loupot, affichiste de renom, réalisa de nombreuses affiches dont les plus célèbres pour des marques connues telles que l’apéritif Saint-Raphaël, les meubles des Galeries Barbès, le thé Twining, les parfums Coty, les vins Nicolas, les produits L’Oréal, Monsavon, Dop, la peinture Valentine, les automobiles Peugeot, Air Liquide.

Révélé par ses affiches Voisin en 1923, Loupot avec son cubisme chaud, ne pouvait que séduire Etienne Nicolas qui, cette même année, l’appela pour redessiner Nectar. Etienne Nicolas lui demande de retravailler l’image de ses objets en P.L.V. tous encore réalisés par le dessin original de Dransy. Il créa un bouchon en métal peint en rouge blanc gris, représentation cubiste de la tête de Nectar. Ce fut ensuite un traitement géométrique de Nectar en zamac (alliage de plomb et de zinc) peint. Ce fut aussi, toujours pour les magasins, le même Nectar en pied mais cette fois de plus grande taille, en plâtre peint en vert. Mais l’aboutissement de toutes ces recherches fut une affiche en relief, en métal, un chef d’œuvre du genre. 

1901-1968

Cassandre de son vrai nom Adolphe Jean-Marie Mouron est un graphiste, typographe, affichiste, décorateur de théâtre, lithographe et peintre français de l’entre-deux guerres. Il naît à Kharkov en Ukraine au début du siècle, en 1901. Ses parents étant d’origine française, il vient étudier à Paris où il s’installera définitivement en 1915. Depuis son affiche pour L’Intran en 1925, Cassandre avait collectionné les succès et était considéré comme le chef de file de la jeune génération d’affichistes français. Ainsi Etienne Nicolas lui confia le tarif de luxe 1931. Une étoile en découpe sur la couverture et une composition à l’aérographe (étoile et feuille de vigne) viennent illustrer un remarquable travail typographique. Il ne semble pas qu’Etienne Nicolas, habitué qu’il était alors aux déclinaisons de Nectar, ait été enthousiasmé par une telle rigueur symbolique.

Il fallut attendre 1934 pour que Charles Peignot réunisse à nouveau les deux hommes. Il écrivit à Nicolas au sujet du projet qui allait devenir une de ses plus belles affiches. Etienne Nicolas fut satisfait car il décida de signer avec Cassandre un contrat à partir de 1936, pour tous travaux de typographie et de mise en page. Cassandre mit en page Mon docteur le vin et les tarifs de luxe jusqu’en 1949.

1899-1937

Jean de Brunhoff est un auteur-illustrateur français. Il est mondialement connu pour sa création du personnage de Babar, dont le premier titre parut aux éditions du Jardin des modes en 1931. Etienne Nicolas fit appel à lui qui donna sa version de Nectar et de Glou-Glou.